5 ASTUCES POUR BIEN COMMUNIQUER DANS VOTRE COUPLE

5 ASTUCES POUR BIEN COMMUNIQUER DANS VOTRE COUPLE
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au tout début d’une relation, on se parle pendant des heures. On refait le monde, on parle de notre avenir commun. On partage nos envies, nos goûts, notre vision de la vie et de notre couple. Bref, la complicité est au rendez-vous, on prend le temps de s’écouter, d’échanger. Même en travaillant, on arrive à se trouver de bons moments pour communiquer efficacement.

Et puis, notre vie quotidienne nous happe. Et tout doucement, sans s’en rendre compte, ces moments merveilleux de communication tout azimut, deviennent de plus en plus rares.

Prise dans la frénésie de notre vie, je ne m’étais pas rendu compte, que mon mari et moi, on ne se parlait qu’à travers deux portes, le matin avant de partir ou le soir avant de se coucher.

Quelle ironie du sort pour la communicante que je suis. Alors, je me suis dit qu’il fallait absolument mettre en place des stratégies qui nous permettent d’échanger plus sereinement et que nous puissions enfin nous retrouver comme un couple à part entière. Parce que pour moi et sûrement pour vous, le plus important est de ne jamais cesser de se parler car bien communiquer dans un couple est l’élément central d’une relation épanouie et de sa longévité.

Allez, suivez-moi, je vais vous dévoiler mes cinq astuces qui nous permettent à mon chéri et moi de rester un couple uni et amoureux (oui oui c’est possible !).

1 – Se créer un temps d’échange au quotidien

Alors vous allez me dire : « C’est sympa ça, mais quand ? ». C’est clair que quand on additionne nos heures passées au travail, celles des transports et celles où l’on s’occupe des enfants, le temps nous est compté.

On a réfléchi au moment où nous étions vraiment ensemble. Et là, EUREKA, nous avons trouvé : le dîner. Nous avons donc décidé d’échanger quand nous sommes tous à table. On éteint la télé, les portables et on se pose. De toute manière, nous n’avons jamais autorisé les téléphones portables durant ce laps de temps. Alors, je vous avoue que quand vous avez un jeune adulte et une ado, le repas est vite ingéré et ils réintègrent leur chambre très rapidement. Les échanges sont bien évidemment très succincts. Mais tant pis, c’est déjà ça de pris dans la journée. A contrario, j’ai un petit bonhomme qui parle, parle parce qu’il a toujours quelque chose à dire. C’est Un vrai moulin à paroles. Et il faut le canaliser. Mais, au moins, l’échange est constructif.

Finalement, mon mari et moi arrivons à nous parler de notre journée, de ce que nous comptons faire dans les jours à venir mais aussi, et à mon avis, c’est le plus important, de nos envies et de nos besoins. Parce que parler, ce n’est pas que raconter sa journée, c’est aussi se raconter, se dévoiler et parler de projets communs. C’est donner un regain d’énergie à son duo et éviter de tomber dans le schéma classique du « on n’a plus rien à se dire » qui est le début de la fin de beaucoup de couples.

2 – Ecouter/entendre l’autre et réciproquement

On ne dirait pas comme ça, mais c’est compliqué d’écouter ou dirais-je entendre, car il faut rester silencieux, ne pas poser de questions, ne pas juger. C’est se mettre en empathie avec son conjoint et ressentir ce qu’il veut nous communiquer. Et c’est parfois difficile quand on a fini notre journée d’écouter l’autre, parce qu’on a juste une envie : se poser et se détendre. Mais il faut que chacun soit attentif aux besoins et aux envies de l’autre. Cette écoute bienveillante permet une meilleure compréhension de l’autre et donc une meilleure osmose au sein du couple.

3 – Se disputer de temps en temps pour désamorcer les tensions

Ça paraît fou mais à y regarder de plus près, quand on se dispute, on laisse exploser ses émotions et ses frustrations, on dit tout haut ce que l’on a ressassé tout bas. On s’engueule, on se fait « la gueule » mais au moins c’est dit, la communication est passée. Et puis, qui ne s’est pas disputé pour ensuite mieux se réconcilier sous la couette ? ATTENTION, je ne vous dis pas de le faire quotidiennement. Cependant, il est tout à fait normal de se disputer de temps en temps. Ça permet au couple de se décharger émotionnellement. Et par dispute, j’entends bien évidemment le sens sain et normal du terme : deux individus qui se lancent dans un débat très enflammé sur une question qui les préoccupe. Mais surtout ce qui ressort de ces conflits c’est que vous avez la force nécessaire pour survivre en tant que couple. Parce que chacun peut donner son point de vue même en étant en désaccord sans avoir peur de l’autre. Cela veut dire que vos opinions vous tiennent à cœur et que vous pouvez les exprimer librement. Une bonne communication passe aussi par cette liberté d’expression.

4 – Adapter sa communication pour être compris

Vous allez sûrement vous dire : « Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? Je m’exprime correctement, on comprend ce que je veux dire ». En êtes-vous vraiment persuadé ?

Je m’explique. Nous supposons souvent à tort que ceux qui nous écoutent reçoivent notre message oral tel que nous souhaitons leur transmettre. Eh bien pas forcément ! Le langage verbal est riche de mots et de sens et c’est l’analyse qui en est faite qui les rend distincts. De plus, nous avons tous un cadre de référence. C’est-à-dire que, la façon dont nous comprenons le monde est influencée par qui nous sommes, notre milieu socioculturel, notre éduction et nos valeurs. Pour faire simple, nous regardons le monde à travers notre propre petit bout de lorgnette.

Pour bien se faire comprendre, il est aussi important de faire attention à sa diction qu’aux mots que l’on emploie. Si vous parlez vite, votre conjoint aura un peu du mal à vous suivre surtout s’il rentre du travail et qu’il est resté 1h coincé dans les embouteillages.

Personnellement, si j’ai une information assez compliquée à transmettre à mon mari, je me pose sur une chaise. Je prends de quoi écrire et je retranscris à l’écrit ce que j’ai à dire. Cela me permet de prendre du recul et d’analyser son contenu. Essayez, vous m’en direz des nouvelles.

5 – Attendre le bon moment

S’il y a bien une chose que j’ai comprise en vivant avec mon chéri, c’est que dès qu’il est fatigué ou contrarié, aucune communication n’est possible. Les écoutilles sont fermées, il est en mode « sous-marin ». Et c’est dans ces moments, où l’adage « le silence est d’or » prend toute son importance.

Il est vraiment indispensable de trouver LE MOMENT où vous êtes calmes et dispos tous les deux. C’est parfois compliqué quand on a quelque chose qui nous dérange et on aimerait bien se libérer de cette tension. Mais je peux vous assurer qu’attendre est préférable à une communication qui passe mal : on s’énerve et surtout on n’est pas disposé à écouter son conjoint. Au moins ça permet aux deux parties de se poser. Cette stratégie m’a souvent permis de relativiser et de prendre du recul.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"