ENTREPRENEUSE PASSIONNEE, COMMENT J’AI TROUVE MA VOIE

ENTREPRENEUSE PASSIONNEE, COMMENT J’AI TROUVE MA VOIE
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

J’ai décidé de participer encore une fois (si,si j’adore ça) à un carnaval d’articles mené tambour battant par la bloggeuse Aurore MARGUIN du blog MARGUIN DESIGN sur le thème « Entrepreneur passionné, comment j’ai trouvé ma voie ».
C’est une bonne question 🙂 ! Pourquoi j’ai choisi de me lancer sans filets dans l’aventure folle de l’entreprenariat ? Pour répondre à cette interrogation, je vous invite à monter dans ma Doloréan pour faire un voyage vers le passé pour comprendre mon présent. Vous me suivez, c’est parti 😉 !

TOUTE JEUNE ET DEJA UNE ENVIE D’ETRE LIBRE

A la sortie de mes études supérieures, nous avions décidé une amie et moi de monter notre entreprise de secrétariat. L’idée était simple : Nous voulions vendre nos compétences d’Assistante de Direction Free Lance à des patrons, des particuliers, des étudiants qui désiraient élaborer un rapport, un dossier mais qui n’avaient pas le temps ou simplement pas la connaissance.
Nous sommes au milieu des années 90. Le statut d’auto-entrepreneur n’existe pas encore et lancer son entreprise est laborieux. De plus, pour des raisons personnelles, je dois absolument gagner de l’argent. Le projet est mis de côté. Je commence à travailler sans relâche en intérim et je perds de vue mon amie. Et puis tout s’enchaîne : mise en ménage, CDI, mariage, enfants. Mon envie de travailler à mon compte, est enfouie sous des tonnes de choses à faire au quotidien.

ENFOUIE MAIS PAS OUBLIEE

Mes 35 ans pointent leur nez et je sens que quelque chose se réveille en moi. Au travail, ma hiérarchie freine mes envies d’évolution, je me sens comme un pion sur l’échiquier de mon entreprise mais malheureusement je ne tire pas les ficelles.
Je demande à faire un premier bilan de compétences qui montre mes facilités pour aller vers les autres, les aider et déjà s’ébauche mon besoin d’émancipation.
Pour cause de restructuration, mon service ferme et je suis mutée d’office sur un poste de chargée d’études qui me mène, pour mon plus grand bonheur mais ça je ne le saurai qu’après, vers le recrutement en alternance et en CDI.
Je suis formée aux techniques de recrutement. Les entretiens d’embauche s’enchaînent les uns à la suite des autres. Je fais des rencontres fantastiques ou pas d’ailleurs. Je donne leur chance à des jeunes et des moins jeunes chez qui j’ai détecté le potentiel nécessaire pour réussir dans l’entreprise.
Mais au fond de moi gronde toujours cette envie de vivre autre chose. Je décide de refaire un bilan de compétences qui révèle et confirme tous ces besoins : entreprenariat, coaching,…

C’EST MAINTENANT OU JAMAIS

Voilà, je suis au pied du mur et je ne peux plus reculer. Et, je ne réfléchis pas longtemps pour savoir ce que je peux apporter aux autres : mon expertise en techniques de recrutement va me permettre d’aider celles et ceux qui ont besoin d’aide pour passer le cap douloureux de l’entretien d’embauche par l’apprentissage de techniques simples mais efficaces.
Avec l’accord de mon chéri, je quitte mon entreprise pour me mettre à mon compte. Oui mais sous quelle forme ? Ayant toujours travaillé avec les nouvelles technologies, je sais qu’elles sont l’avenir. Mais pour se frayer un chemin parmi les grands, je dois me former pour devenir « visible » sur la toile : référencement google, SEO, réseaux sociaux, YOUTUBE, etc…
Je décide de me former pour devenir bloggeuse professionnelle. Je me lance à cœur perdu dans cette formation. Le combat pour se faire connaître va être rude. Je vais sûrement trébucher, me relever, me poser toujours et encore des questions mais je ne lâcherai rien. Mais j’aime ce que j’apprends, c’est passionnant. Ecrire des articles chaque semaine demande du temps et une plume agile, mais quel plaisir de coucher sur le papier mes pensées, mes expériences. Je commence à savoir comment élaborer des podcasts, des vidéos. Bref, ma formation continue et mon intérêt ne fait que grandir.

MAINTENANT, JE SAIS OU JE VEUX ALLER

Etre entrepreneuse demande beaucoup de temps, d’investissement et une patience dantesque. Mais je ne regrette rien. Partager mon expérience, aider les autres, sont des aptitudes ancrées dans mes gênes. J’ai mis du temps à trouver ma voie. Mais désormais, je fais ce que j’aime et cela n’a pas de prix.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Page with Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"