LA QUETE DU SAINT-GRAAL-CANDIDAT

LA QUETE DU SAINT-GRAAL-CANDIDAT
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dans le grand groupe où je fais ma mission de chargée de recrutement en alternance, les besoins vont du bac pro à l’ingénieur. Vu la diversité des métiers, rien d’étonnant à tout ça. J’ai recruté des Bac pro Maintenance des Equipements Industriels ainsi que des ingénieurs Sécurité en passant par des licences pro analyse des matériaux.

Pour certains diplômes, j’ai parfois eu des difficultés à trouver des jeunes capables d’assumer le double statut d’étudiant et de salarié. Au vu de leurs  notes catastrophiques, des appréciations calamiteuses des professeurs et de leur entretien passable voire médiocre, j’ai souvent dû faire jouer ma patience pour ne pas piquer une crise de nerfs. Si, si car j’ai de l’expérience dans ce métier, certes, mais quand vous n’avez aucun candidat et que la disette fait rage, il y a de quoi s’arracher les cheveux.

Et si en plus, vous avez des managers qui vous demandent le mouton à cinq pattes, la mission devient pratiquement impossible. Et je dis pratiquement, parce que finalement j’ai réussi à trouver des jeunes sérieux et motivés.

Et je vous avoue que c’était parfois pas vraiment évident vu les critères restrictifs que j’avais :

  • Candidat expérimenté mais néanmoins jeune,
  • Qu’il est certaines aptitudes liées au métier qu’il doit préparer alors qu’il sort du bac,
  • Que les résultats scolaires soient fantastiques sinon rien
  • Qu’il habite à côté c’est préférable

Oui…… mais non car le candidat parfait n’existe pas. Mesdames et Messieurs les managers, va falloir revoir vos objectifs à la baisse. Je veux bien mettre mon costume de SUPER RECRUTEUSE mais faut m’aider un peu quand même.

Alors, je pars en quête du Saint-Graal-Candidat qui pourra avoir LE PROFIL tellement recherché.

A la croisée des chemins/formations, je prends quelle direction ? Je me dirige vers le jeune qui a déjà fait de l’alternance, ou alors celui qui sort de prépa ou bien vers celle qui a préféré aller en licence ?

Le choix est compliqué mais je dois prendre en compte les critères demandés. Je dégaine mon super téléphone et avec ma super méga voix je fais mes entretiens. Les profils sont disparates mais chaque candidat argumente vraiment et m’explique ses choix de formation et comment il en est venu à s’orienter vers ce domaine.

Après réflexion, mon choix est fait. Ma short-list de trois candidats est envoyée. SUPER RECRUTEUSE a encore frappé. Finalement, je peux enlever mon costume, ma quête se termine.

Enfin, elle se termine pour l’instant. J’ai d’autres diplômes à m’occuper, d’autres jeunes à contacter. Les écoles vont m’envoyer de bons dossiers ou pas, je vais devoir recommencer mes recherches.

Le Saint-Graal-Candidat est peut-être compliqué à trouver. Les managers sont sûrement super exigeants. Mais, je dois accomplir ma mission parce que je l’ai acceptée et que je me refuse à renoncer.

Et voilà, j’ai un nouveau diplôme à m’occuper. Je repars en chasse parce que la recherche du Saint-Graal-Candidat ne s’arrête jamais. Je redeviens SUPER RECRUTEUSE. Les candidats n’ont qu’à bien de se tenir.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"