Les souvenirs négatifs d’une chargée de recrutement

Les souvenirs négatifs d’une chargée de recrutement
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On peut dire que j’en ai archivé des souvenirs depuis que je suis chargée de recrutement. J’en ai vu passer des jeunes et des moins jeunes, des assurés, des nerveux. J’ai toujours essayé d’être bienveillante dans mon approche et dans ma manière d’échanger avec les candidats. 

DES CANDIDATS CHELOUS

Des personnalités différentes, j’en ai côtoyées : des sympas et d’autres moins, beaucoup moins. Je me souviens de ce candidat assez nerveux qui postulait à un poste de technicien clientèle, auquel je pose cette question : « Quelle est votre réaction face à une personne agressive ? ». Il me répond naturellement : « je lui casse la gueule ». Heu !!! OK !!! On va se calmer, c’est préférable. Forcément, ce jeune homme s’est naturellement auto-éliminé. Suivant…..

J’ai eu aussi des moments de grande solitude face à des candidats peu amènent à se livrer. A un postulant retraité de la marine, je pose la question suivante : « Pouvez-vous me détailler votre parcours professionnel, s’il-vous-plaît ? ». Sa réponse ne s’est pas fait attendre : « Tout est détaillé dans mon CV ». Oui mais non  parce que j’ai besoin d’en savoir un peu plus sur vos compétences, savoir si vous avez le profil recherché, c’est le but de cet entretien. Ce candidat très peu voire carrément pas loquace a été une véritable épreuve pour la chargée de recrutement que je suis. Comme vous vous en doutez, ce marin s’est auto-éliminé.

DES ENTRETIENS QUI NE SERVENT A RIEN

Un entretien d’embauche est un échange complet et instructif. Sans lui, impossible de déterminer si la personne face à moi à les aptitudes requises et le profil demandé. Avoir un CV ne veut pas tout dire. C’est un résumé sur une feuille de papier de vos expériences et rien ne peut remplacer une entrevue pour un recrutement.

Et tous ces candidats qui ne s’étaient pas renseigné sur l’entreprise et ne savaient absolument pas quelles étaient ses activités. J’avoue que c’est du grand art : postuler à une offre d’emploi, avoir réussi à décrocher un entretien soit physique soit par téléphone et ne pas savoir quoi dire à cette question pourtant importante. Je peux vous assurer que mon self control a fait des miracles.

DES ENTRETIENS TOUJOURS ET ENCORE

Des entretiens frustrants, j’en ai eus et je pense que j’en aurai encore. Je sais que je vais perdre souvent mon temps face à des postulants pas motivés ou si nerveux que le tract anesthésie tout leur être. Mais, rien ne peut remplacer cet échange où la personne face à soi se se dévoile, souvent beaucoup et parfois pas du tout. Je n’ai pas de baguette magique, je n’ai pas de dons de médium, je suis juste une chargée de recrutement qui recherche un profil, une personne qui pourra apporter à l’entreprise un savoir-faire et un savoir-être. Des souvenirs je vais encore m’en créer et je vous les raconterai, juste pour le plaisir et pour savourer des moments inoubliables positifs ou  négatifs.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"