L’INCONSCIENT : CET INCONNU QUI S’INVITE DANS NOS ENTRETIENS DE RECRUTEMENT

L’INCONSCIENT : CET INCONNU QUI S’INVITE DANS NOS ENTRETIENS DE RECRUTEMENT
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saviez-vous que l’on estime à environ 90 % le nombre de process humains qui se font de manière inconsciente ? Incroyable, n’est-ce-pas ? Et par process humains, je veux parler de :

  • Respirer
  • Régulation de la température du corps
  • Manger
  • Boire
  • Marcher
  • Parler
  • Les différentes réactions : stress, panique, angoisse, etc…
  • Les différentes émotions : colère, tristesse, joie, etc….
  • Etc….

Vous vous rendez compte alors de la puissance que peut avoir cet inconscient lorsque nous parlons avec un chargé de recrutement ?

Et bien entendu, comme c’est inconscient, on ne s’en rend même pas compte. Quand on est stressé, notre communication non verbale (donc du fait de notre cher ami notre inconscient) parle pour nous et parfois à notre désavantage.

Ça ne vous est jamais arrivé de penser que vous aviez fait un très bon entretien et finalement vous  n’avez pas été recruté ? Vous pouvez désormais envisager que malgré les propos positifs que vous avez tenus au recruteur pour lui prouver que vous étiez fait pour ce poste, votre corps a dit tout le contraire.

QUELLE EST LA SOLUTION FACE A CET INVITE PERSONA NON GRATA ?

Une bonne préparation certes mais aussi une bonne gestion de votre communication non verbale. Plus facile à dire qu’à faire ? Vous avez raison, c’est compliqué voire carrément complexe. Mais pour que votre discours soit en cohésion avec votre corps, un bon contrôle de ce dernier est indispensable.

S’ENTRAINER EST LE MAITRE MOT

Ne pas voûter ses épaules, éviter de tapoter impatiemment des doigts sur la table, ne triturez plus ce pauvre stylo, etc… Se filmer permet une meilleure prise en compte de tous ces gestes parasites. Alors, même si vous n’aimez pas cela, tant pis, devenez le réalisateur de votre propre communication non verbale.

Vous devez arriver à mettre en ordre de bataille tous ces signes d’angoisse, de stress durant votre échange parce que malheureusement, ils en disent beaucoup voire trop. Mais, je ne vous dis pas, non plus, de devenir un robot ce serait pire que tout. Je sais que ce n’est pas simple, mais ce petit effort qui va durer une heure voire un peu plus, peut vraiment vous aider à décrocher l’emploi tant attendu.

Alors, c’est vrai, le stress fait partie intégrante d’un entretien de recrutement. Faire en sorte de communiquer le mieux possible sans trop de gestes parasites permet au recruteur d’avoir une image plus positive de votre personne. Il comprend que vous vous êtes préparé et que vous savez gérer votre stress, vous savez contrôler vos réactions.

Notre inconscient peut alors devenir un allié très puissant qui nous permet de sortir de notre zone de confort et dépasser nos limites.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"