PODCAST DEFI PERSONNEL 10/22

PODCAST DEFI PERSONNEL 10/22
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Je continue mon défi personnel : vous raconter mes 22 jours de formatrice informatique dans un centre d’insertion sociale et professionnelle pour des jeunes de 18 à 25 ans. Voici le 10ème épisode.

Cliquez sur “play” pour l’écouter ou faites un clic droit puis cliquez sur “télécharger” pour le recevoir directement sur votre appareil (par exemple pour l’écouter sur votre smartphone) !

Aujourd’hui, j’ai eu 3 jeunes en préparation d’entretien de recrutement.

Le premier volontaire m’a fait une très bonne présentation de son parcours : il connaît ses qualités et ses défauts et sait les mettre en avant. Il désire entrer dans l’armée et il s’est bien renseigné sur le métier qu’il veut exercer et les conditions pour y arriver. J’étais agréablement surprise : confiant il ne doute pas qu’il va y arriver. De plus, il a une attitude positive (bien droit sur sa chaise, les mains bien posées sur la table).et il s’exprime correctement. Il a conscience de ses défauts et il travaille dessus. Son séjour dans le centre, lui a permis de se poser et de clarifier son projet professionnel.

Pour le deuxième, ce fut plus compliqué. Lui aussi veut entrer dans l’armée mais il ne s’était pas renseigné sur le métier qu’il voudrait faire. Il a fallu travailler sur la présentation de son parcours. Il a fallu beaucoup communiquer avec lui pour faire ressortir ses qualités : que disent ses amis, sa famille de lui ? Il n’arrivait pas à mettre des mots sur ce que je lui demandais. Il a fallu que je lui pose nombres de questions pour enfin les coucher sur le papier. Je lui ai demandé de faire des recherches sur internet afin de pouvoir reprendre sa préparation avec toutes les infos utiles. Un employeur aime savoir que l’on a fait des recherches sur son entreprise. C’est pareil pour l’armée.

Le projet professionnel du troisième sort du cadre de l’armée. Il désire devenir plombier. Mais il n’arrivait pas à s’exprimer correctement. Je pense que le stress faisait son effet. Je l’ai apaisé, on a pu reprendre plus sereinement. Son passage au centre, lui a permis de se recadrer et de gagner en maturité. Il désire se former en alternance et recherche un patron. On a travaillé sur sa présentation, ses qualités et ses défauts. Je l’ai aidé à clarifier certains points, comme le fait qu’il a dû arrêter ses études pour faire une remise à niveau. C’est-à-dire que je l’ai aidé à tourner ce point négatif en point positif.

Je suis très contente, car l’aide que j’ai apportée à ces jeunes va leur permettre sûrement d’entrer en formation et  ils pourront enfin avoir un avenir plus serein. Etre recruteur, c’est un peu archéologue : on creuse profond pour est aller à la pêche aux infos, et parfois on ressort avec une pépite.

About Nadine FIORI


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon guide "10 astuces pour diminuer son stress en entretien de recrutement"